Les 10 marches de la création de votre logo

17 septembre 2017

Seul le temps définira un bon logo. Seule la fréquence pourra garantir une forte notoriété. Cependant, vous pouvez augmenter vos chances de créer un logo qui aura de l’impact en comprenant la démarche de développement de son concept.

Alors comment percevoir le logo pendant sa conception? Un logo n’est PAS une image qui synthétise tout. Un logo agira dans l’évocation, c’est-à-dire qu’il créera une résonance dans l’esprit de l’auditeur. Il faut pour cela s’assurer que la perception de l’auditoire sera la bonne. Et pour finir, il faut être plus stratégique et moins émotif.

La démarche

Lors de la création d’un logo ou de toute autre image en communication persuasive, il nous faut avoir une ouverture d’esprit, bien comprendre la démarche et nous assurer que la résonance atteindra la bonne cible. Un logo est, somme toute, une forme de consensus. André Pettigrew, concepteur designer et fondateur de Poetti Design, a accepté de nous faire part des 10 clés qui fera de votre logo une réussite, selon son expertise :

  1. Soyez original et mémorable : Ça a l’air facile comme ça, mais ce n’est pas si évident. Trop souvent les goûts personnels, les tendances et le manque de budget plomberont les nobles intentions. Il faut faire un effort d’ouverture et de lâcher prise. Tout le monde peut avoir une bonne idée, mais une personne d’expérience saura identifier et détecter la meilleure idée. Choisissez bien vos concepteurs. Posez-leur des questions et regardez attentivement leurs réalisations antérieures.
  2. Clarté : Un bon logo est simple et direct. Il n’y a pas trop d’élément constituant. Généralement, le logo évoque rapidement dans quel champ d’affaires il s’adresse. La simplicité coûte cher car elle demande souvent plus d’exploration. Il faut savoir réduire, enlever, choisir et garder les éléments les plus pertinents.
  3. Le choix typographique : pour créer votre logo, certains designers inventeront la typographie, d’autres s’inspireront de fontes existantes.  Il devra toujours garder les choses simples, et n’utilisera pas plus que 2 fontes. Le style typographique est tout autant important, dans le sens où, pour la légèreté, on utilisera une fonte mince alors qu’une typographie plus grasse exprimera la force.
  4. Le choix des couleurs corporatives : Aussi important qu’une typo, qui visuellement s’associe à un produit et/ou service, les couleurs de votre entreprise sont cruciales. Pour cela il faut comprendre la psychologie des couleurs. Souvent dans un univers d’affaires on retrouvera du bleu et du rouge pour le secteur alimentaire. Demander de justifier l’utilisation de la couleur.
  5. Les déclinaisons : Votre nouveau logo doit prévoir de multiples déclinaisons de façon à maintenir l’image de votre marque en toute circonstance. Dimensions, couleurs, noir et blanc, renversé, en version horizontale et verticale, tout doit être prévu. Il faut penser que ce même logo apparaîtra tant dans un univers numérique qu’imprimé. Ainsi, il pourrait se retrouver sur le devant d’un édifice ou sur un chandail promotionnel, en version mobile ou sur une carte d’affaires.
  6. Déterminez votre budget : Les coûts d’exploration dans la conception d’un logo peut s’élever très rapidement. Prévoyez votre budget limite. Si votre briefing de création est clair face aux professionnels, il leur sera possible de répondre à votre demande avec quelques maquettes.  Dans le cas où vous ne seriez pas tout à fait satisfait, il sera toujours possible de débloquer une autre part de budget selon les besoins. Et si encore vous ne trouvez pas votre réponse, terminez le mandat et recherchez un autre designer. Il faut comprendre que même si nous utilisons un processus objectif de création, il y a toujours une part de subjectivité dans le travail de designer qui peut ne pas plaire à certains clients.
  7. Demandez votre guide graphique : Pour toute nouvelle conception de logo, il est normal que l’on vous remette un guide graphique d’utilisation du logo. Ce guide donne l’information des dimensions graphiques, les codes de couleurs exactes, les versions en noir, en renversé, etc. Ce guide graphiques est très important afin de maintenir votre image de marque et d’éviter que certains médias avec lesquels vous ferez affaires, pourraient « interpréter » à leur façon. Toutes les grandes firmes de design incluront ce document dans l’offre de service.
  8. Assurez-vous de son authenticité : Est-ce que votre logo est original?  Il est recommandé de faire une recherche avant pour votre nom d’entreprise et/ou service et, par la suite, s’assurer que ce que l’on vous présente n’est pas une copie. Faire une recherche avec des mots clés dans « Google image » pourrait vous aider.
  9. Fonctionne-t-il internationalement? Évidemment, cela n’est pas toujours nécessaire. Cependant, si vous planifiez conquérir un marché international à court, moyen ou long terme, il est impératif de le mentionner aux créateurs. Demandez à voir des représentations en d’autres langues et/ou bilingue. Plus il y a de versions, plus le travail est complexe pour maintenir une uniformité, et plus vous devrez y consacrer de budget.
  10. Testez votre public cible: Une fois que vous serez près de votre choix final, vous pouvez trouver intéressant de présenter ces dernières maquettes à des collègues que vous connaissez bien, ainsi qu’à des gens en milieu d’affaires. On ne parle pas ici de choisir à votre place mais plutôt de « cueillir » la réaction d’un groupe de personnes. Pour ce faire, vous vous devez de préparer les gens à ce que vous leur présenterez: parlez du briefing de votre direction d’entreprise, des intentions du logo, justifiez la typo et les couleurs, etc. Par la suite, présentez les maquettes. De cette façon, les réactions reflèteront de façon plus juste l’impact de ce que vous leur présentez et moins reliées à leur goût personnel.

 

Laisser un commentaire